• Accueil
  • keyboard_arrow_right Reportages
  • keyboard_arrow_right Amélioration de la qualité des huiles alimentaires : Les acteurs à l’école de l’ABMAQ

Reportages

Amélioration de la qualité des huiles alimentaires : Les acteurs à l’école de l’ABMAQ

Maxime Kabore novembre 18, 2020 2


Background
share close

Le chef du Projet d’appui à la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest (PACAO) à la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, Saydou Namanegué a procédé à l’ouverture officielle de l’atelier de formation de la Grappe huilerie de Bobo-Dioulasso le lundi 17 novembre 2020. Cette formation organisée par l’Association burkinabè pour le management de la qualité (ABMAQ) vise à améliorer la qualité des huiles made in Burkina et par conséquent, leur compétitivité dans les marchés internationaux.

Au Burkina Faso, la production de l’huile alimentaire ne couvre pas la demande locale. Pourtant, ce secteur est souvent confronté à un problème de mévente. C’est cette tendance que le Programme d’appui à la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest (PACAO) veut inverser à travers la formation des acteurs de l’huilerie. « L’accompagnement du PACAO vise l’amélioration de la qualité des produits afin d’impacter les ventes au niveau local et aussi faciliter l’exportation», explique le chef du Projet d’appui à la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest (PACAO) à la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, Saydou Namanegué.

Lire la suite

Évaluer
Article précédent